À propos des parasites les plus simples et de leur effet sur notre santé

Les parasites les plus simples sont apparus sur la planète il y a très longtemps et n'ont pratiquement pas changé depuis leur apparition. Les organismes vivent dans l'eau, le sol et l'air, il en existe plus de quinze mille espèces. Au cours des millions d'années de leur existence, diverses espèces se sont adaptées à leur habitat et à leurs conditions, ont appris à survivre dans toutes les conditions. Ceci a été réalisé grâce au type principal d'existence - le parasitisme. Les protozoaires devenus parasites existent aux dépens de leur hôte. Un grand nombre d'espèces parasitent le corps humain, et un tel voisinage n'est pas toujours anodin.

Les principales caractéristiques des parasites les plus simples

le parasite humain le plus simple

Les parasites qui ont occupé le corps humain ont une structure primitive et une organisation cellulaire très complexe. La taille de l'organisme le plus simple est très petite, il est impossible de voir la cellule à l'œil nu. La cage, de petite taille, est équipée du mécanisme le plus sophistiqué et le plus élaboré. Il contient tout le nécessaire pour le maintien de la vie et la reproduction, c'est un organisme indépendant. Le parasite unicellulaire provoque de graves perturbations dans le fonctionnement de l'organisme multicellulaire dans lequel il pénètre. Cela peut être n'importe quel animal, personne. En raison des capacités parasitaires, le corps survit n'importe où.

Les caractéristiques des micro-organismes les plus simples sont les caractéristiques suivantes:

  • le plus simple se compose d'une cellule ;
  • a une très petite taille;
  • a un système de mouvement;
  • a la capacité de former des kystes en cas de détérioration de la situation et d'émergence d'une menace pour l'existence;
  • reproduction à un rythme très élevé.

Les organes de mouvement sont inhérents à tout type de protozoaire, mais ils présentent quelques différences. Il existe trois types de dispositifs : les pseudopodes, les cils, les flagelles. Grâce à ces adaptations, les protozoaires se déplacent activement, à la fois dans l'environnement naturel et dans le corps dans lequel ils parasitent.

Le système d'alimentation hétérotrophe permet aux organismes les plus simples d'absorber les composants inorganiques du système hôte.

Certains ont besoin d'oxygène, d'autres s'en passent très bien. Lorsqu'une situation menaçante survient, le micro-organisme se transforme instantanément en kyste. Ils sont dans cet état aussi longtemps que nécessaire jusqu'à l'apparition de conditions favorables. À l'état de kyste, ils migrent à l'aide du vent, de l'eau et sont transportés par les animaux. Grâce à cette capacité d'adaptation unique, les parasites les plus simples continuent de vivre sur la planète pendant de nombreux siècles. Les organismes se multiplient par mitose ou copulation. Souvent, il y a une alternance de méthodes d'élevage en fonction de l'habitat du moment.

Étant une seule cellule, le corps est complètement indépendant et fonctionne harmonieusement : il grandit, se reproduit, se nourrit, respire et se déplace. Dans le corps humain, les parasites peuvent vivre partout : dans les tissus, la lymphe, le sang, les organes internes. Ils provoquent des maladies protozoaires mortelles et dangereuses pour la santé.

Une variété de parasites protozoaires

Il existe quatre classes de micro-organismes les plus simples, qui diffèrent par la façon dont ils se nourrissent, se déplacent, se reproduisent :

  • flageller;
  • sporozoaires;
  • sarcode;
  • ciliés.
le lamblia parasite le plus simple

Les flagellés ont un corps ovale ou en forme de poire, équipé de flagelles (d'où le nom), il peut y en avoir jusqu'à huit. Cette classe comprend les lamblia, les leishmanies, les trichomonas, les trypanosomes. Ils sont déplacés à l'aide de flagelles; les produits alimentaires finis sont absorbés à travers la membrane, absorbant toute la surface. Les protozoaires de cette classe se reproduisent par division. Ils vivent en immenses colonies de plusieurs milliers d'individus.

Les sporozoaires ont un chemin de développement très difficile. Premièrement, ils pénètrent dans le sang d'une personne et sont transportés à travers le corps, déposés dans le foie. Ici, les protozoaires se multiplient et détruisent les globules rouges. Une fois que les organismes sont réintroduits dans le sang de l'hôte, les cellules mûrissent et forment des spores. Une telle vie cyclique dans le plasmodium du paludisme, Toxoplasma Gondia.

Les ciliés se déplacent à l'aide de cils. Composé de deux cœurs, un système complexe fonctionne très bien. Un noyau est responsable du maintien de la vie et du fonctionnement de systèmes importants, et le second est responsable de la reproduction. La division cellulaire se produit quotidiennement, chez certains représentants plusieurs fois par jour. L'alimentation se fait à l'aide de cils en mouvement qui guident la nourriture dans l'ouverture de la bouche. Les sarcodes n'ont pas une forme stable. Ils sont modifiés du fait de la transformation des pseudopodes. La reproduction se fait par division. Le principal représentant de la classe est l'amibe dysentérique.

Quelles sont les principales maladies causées par les protozoaires

Les parasites continuent d'exister activement en raison de leur capacité à vivre sans oxygène. Seul un petit pourcentage de protozoaires a besoin d'oxygène. Une fois dans le corps humain, les organismes unicellulaires peuvent provoquer de telles maladies :

  1. Paludisme. La prévalence du paludisme dans les pays africains et les États d'Asie du Sud est encore élevée. Les principaux symptômes de la maladie sont les convulsions, les douleurs articulaires, l'anémie. Des médicaments pour lutter contre le paludisme ont été développés, mais en cas de foyer de la maladie loin des soins médicaux, des décès continuent de se produire aujourd'hui.
  2. Amibiase. La dysenterie amibe provoque cette maladie. La maladie peut se développer dans le foie ou les intestins. Peu de temps après l'infection, des symptômes de la maladie apparaissent : douleurs abdominales, perte de force, température basse, diarrhée mêlée de sang et de mucus.
  3. Giardiase. Cela se produit lorsque les lamblia, représentants de la classe des flagellés, pénètrent dans le corps. Les symptômes désagréables du tractus gastro-intestinal inquiètent grandement le patient. Il y a des dysfonctionnements de la vésicule biliaire, des intestins, des troubles du sommeil et un manque d'appétit.
  4. Leishmaniose. En cas d'infection, des ulcères cutanés apparaissent. La maladie se caractérise par de la fièvre, de l'anémie et de l'impuissance. Avec la défaite du système respiratoire, une issue fatale se produit souvent.
  5. TrichomonaseLa maladie est causée par Trichomonas, la classe la plus simple de flagellés. Chez les hommes et les femmes, la maladie se manifeste par divers symptômes. Le système génito-urinaire souffre, les hommes peuvent ne présenter aucun symptôme et les femmes présentent des douleurs pendant les rapports sexuels et pendant la miction, des démangeaisons, des brûlures dans la région génitale.
  6. Balantidiase. La maladie est causée par des parasites de la classe des ciliés. Lorsqu'il est infecté par la balantidia, la température corporelle du patient augmente, des symptômes d'intoxication apparaissent. La maladie évolue avec une alternance de périodes de rémission et d'exacerbation. Les complications de la maladie sont la péritonite et la perforation intestinale.
  7. Toxoplasmose. La maladie est causée par un parasite de la classe des sporozoaires. Lorsque le corps humain est touché par ce parasite, des dysfonctionnements du système nerveux sont constatés, le foie et la rate augmentent. La maladie est particulièrement dangereuse pour une femme enceinte, car dans ce cas, le bébé subira de graves dommages à de nombreux organes vitaux.
  8. La maladie du sommeil survient dans les pays africains. On pense que la mouche tsé-tsé est le vecteur de l'infection. Les principaux symptômes de la maladie sont la fièvre, les douleurs à la tête et aux articulations. Peu à peu, l'état s'aggrave: une personne perd le contact avec le monde réel, souffre d'une mauvaise coordination des mouvements, de problèmes de sommeil.
  9. Syndrome de Chagas. La maladie est causée par la classe unicellulaire des flagellés. Le trypanosome provoque les symptômes primaires suivants : fièvre, démangeaisons et gonflement au site de la morsure, maux de tête sévères et inflammation des ganglions lymphatiques. Progressivement, la période aiguë disparaît, et après quelques mois, certains organes internes se dilatent : le cœur, l'œsophage, le gros intestin.

Étant donné que les humains modernes voyagent beaucoup, la probabilité de contracter des maladies exotiques causées par des parasites unicellulaires augmente.

Options d'infection parasitaire unicellulaire

Le parasite peut pénétrer dans le corps humain par la peau, la bouche ou les organes génitaux. Il existe quatre types d'infection les plus courants :

  1. Méthode d'infection par contact domestique - dans ce cas, les organismes les plus simples pénètrent à la suite d'une violation des normes sanitaires et hygiéniques. L'infection se produit à l'aide de kystes, de l'utilisation d'eau sale, de l'utilisation d'articles d'hygiène personnelle d'autres personnes, du traitement des mains avec de l'eau sale et de qualité douteuse.
  2. La méthode d'infection fécale-orale est observée lorsque les protozoaires libérés du corps parviennent à un nouvel hôte par des mains sales ou de la nourriture. Vous pouvez être infecté par des produits végétaux mal lavés, des mains sales ou des animaux domestiques.
  3. Par des aliments contaminés - cela se produit lors de la consommation de viande d'animaux sauvages, de viande d'animaux domestiques insuffisamment traitée thermiquement, de produits laitiers achetés sur des marchés spontanés ou de poissons de rivière provenant de ressources en eau contaminées.
  4. La méthode d'infection transmissible se produit lorsque l'agent pathogène est transmis par une morsure, comme cela se produit lorsqu'il est mordu par des insectes infectés.

Il existe d'autres options pour la transmission de l'infection, en règle générale, il s'agit de la pénétration de parasites d'une femme enceinte à son enfant à naître, par contact avec des infections du sang et à la suite de rapports sexuels. L'infection par des parasites protozoaires est particulièrement dangereuse pour le corps de l'enfant. Les symptômes chez les bébés sont similaires à de nombreuses maladies, les parents doivent donc faire très attention à ne pas manquer une maladie redoutable. Les enfants se plaignent de maux de tête, dorment et mangent mal, se fatiguent rapidement et présentent des symptômes de troubles de l'alimentation.

mal de tête chez un enfant avec des parasites protozoaires

Mesures préventives contre l'infection par les protozoaires unicellulaires

Pour minimiser le risque d'infection par les protozoaires, il est impératif de respecter toutes les règles d'assainissement et d'hygiène. C'est de la personne que dépend le plus sa propre sécurité. Pour prévenir le risque d'infection, vous devez suivre ces règles :

  • lors de la préparation des viandes, poissons ou produits laitiers, il est impératif de respecter les règles de traitement thermique, l'achat de ces produits demande une attention particulière, ils doivent être achetés dans des lieux spécialement désignés, après vérification des services sanitaires et délivrance d'un certificat de qualité ;
  • tous les aliments végétaux doivent être lavés très soigneusement, il est recommandé de verser sur de l'eau bouillante;
  • si des symptômes désagréables et étranges apparaissent, indiquant une infection par des parasites unicellulaires, vous devez consulter un médecin et, si le diagnostic est confirmé, vous devez être immédiatement traité;
  • il est important d'être sélectif dans les relations sexuelles et d'avoir une relation avec un seul partenaire sexuel ; en cas de rapports sexuels douteux, il est nécessaire d'utiliser un préservatif ;
  • pour exclure l'infection par une piqûre d'insecte, vous devez protéger la pièce de manière fiable avec des moustiquaires, appliquer des sprays anti-moustiques et des onguents.

Il existe une liste d'aliments nocifs pour les protozoaires : ail, oignons, gingembre, carottes et thé vert. Certains plats suppriment le développement des parasites les plus simples et empêchent leur reproduction : riz et orge perlé, fruits secs et pommes au four. Dans le même temps, les aliments sucrés et les féculents doivent être exclus. Beaucoup dépend aussi de l'immunité humaine, il est donc nécessaire d'augmenter la résistance du corps. Durcir, manger les bons aliments, observer une routine de travail et de repos aideront à renforcer les défenses de l'organisme.